css.php

by

Chavirer (2019) de Lola Lafon

Commentez cette phrase que Lisseth a trouvé dans le roman:

“L’affaire Galatée nous tend le miroir de nos malaises: ce n’est pas ce à quoi on nous oblige qui nous détruit, mais ce à quoi nous consentons qui nous ébrèche ; ces hontes minuscules de consentir journellement à renforcer ce qu’on dénonce”.

Etes-vous d’accord avec cette affirmation ? Oui ou non et pourquoi ? Quelle est à votre avis la solution pour éviter “ces hontes minuscules de consentir journellement” ? Est-ce que dans le livre Cléo aurait pu/ aurait été capable de ne pas consentir à l’invitation de Cathy à faire partie de la fondation Galatée ?

Write a Comment

Comment

  1. Oui, je suis d’accord avec cette affirmation parce que Cléo est complice avec Cathy––qui plus tard t’abandonnera––du fait qu’elle a pris part au recrutement des jeunes filles dans une chaîne de pédophilie afin d’avoir la bourse qui l’aiderait à réaliser son rêve. De ce fait, elle ressent une culpabilité extrême pour toute une vie après avoir non seulement gâter sa carrière, mais aussi l’avenir prometteur des autres jeunes filles Galatée.

    Pour éviter “ces hontes minuscules de consentir journellement”, la solution est d’arrêter de consentir à ce que l’on dénonce et de se mettre toujours en question quand des choses étranges et peu communes se presentent devant nous, telles que les grosses sommes offertes à Cléo par Cathy et les magasins et restaurants de luxe qu’on lui fait visiter en tant que fille ordinaire appartenant à la classe populaire.

    Non. Dans le livre, Cléo n’aurait pas été capable de ne pas consentir à l’invitation de Cathy à faire partie de la fondation Galatée car elle n’avait que 13 ans. Un âge d’innocence dont elle ne pouvait pas rapidement saisir la vraie nature d’une grande dame comme Cathy, qui lui montrait que de la gentillesse, du support, de la richesse et de l’espoir pour son future. Brièvement, on dirait qu’elle a été exploitée par Cathy à cause de son âge et classe sociale inférieure.